Uncategorized

Actualités de septembre

Pendant l’été, l’association est restée active, notamment en envoyant à Monsieur le Maire un recours gracieux dirigé contre la déclaration du projet Joliot Curie.

Ce recours a été rejeté. Voir ci-dessous

Nous restons persuadés que ce projet va à l’encontre de l’intérêt général. Nous travaillons donc à la rédaction d’un recours auprès du tribunal administratif et d’un second recours devant le juge des référés.

D’autre part l’assemblée générale de notre association aura lieu le dimanche 2 octobre à 16h à l’annexe du gymnase Saint Exupéry. Nous pourrons échanger sur ces recours et l’avenir de notre quartier.

Nous comptons sur votre présence!

PLU: rapport et conclusions

Le rapport et les conclusions de Madame la Commissaire Enquêtrice sont en ligne sur le site de la ville d’Igny. Nous sommes bien sûr satisfaits qu’elle ait émis un avis défavorable pour un projet que nous combattons. Nous sommes également satisfaits qu’elle ait repris un certain nombre de nos arguments.

Nous espérons que Monsieur le Maire en tiendra compte.

En voici les dernières lignes :

« Force est de constater qu’il y a un déséquilibre entre le projet de requalification urbaine du quartier Joliot Curie, mutation urbaine majeure pour Igny et le manque d’éléments qualitatifs et quantitatifs attendus dans le cadre d’une concertation d’enquête publique.

Après analyse des éléments de concertation et au vu de l’ampleur du projet, les éléments d’information fournis ne sont pas à la hauteur des ambitions de la requalification urbaine du quartier de Joliot Curie. Le projet a dépassé le cadre de la rénovation des 244 logements sociaux du bailleur Seqens avec la restructuration des équipements publics et l’ajout d’une médiathèque intercommunale. Le projet ne concerne pas seulement les locataires mais les Ignyssois. Les cinq associations actives sur Igny auraient dû être représentées dans le cadre des ateliers de concertation. La Déclaration de Projet ne se réduit pas à une formalité administrative strictement réglementaire, elle est liée à la vie des habitants et à l’avenir d’un quartier d’une petite ville à taille humaine.

Sur la base des présentes conclusions et de l’analyse de toutes les observations, je considère que le projet de la DÉCLARATION DE PROJET emportant la mise en compatibilité du PLU de la commune d’Igny n’est pas suffisamment abouti pour justifier un projet d’intérêt général dans une commune déclarée carencée au titre de la loi SRU; je considère qu’il y a déséquilibre entre le projet de requalification urbaine du secteur de Joliot Curie et le manque d’éléments qualitatifs et quantitatifs attendus dans le cadre d’une concertation
d’enquête publique, aussi j’émets un avis défavorable. »

Rencontre avec les locataires le 26 mars

Nous organisons demain un moment de rencontre avec les locataires, en extérieur car le printemps semble bien arrivé!

Si vous voulez les soutenir, ce serait gentil de passer nous voir au stand avec un gâteau pour le goûter des enfants.

Avec tous nos remerciements pour votre aide!

Enquête publique modification Plan Local d’Urbanisme (PLU)

Une concertation publique sur le projet de modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU) aura lieu du 17 janvier au 18 février 2022.

Retrouvez toutes les informations sur le site de la commune : https://www.igny.fr/vivre-a-igny/habitat-et-urbanisme/plan-local-durbanisme/

Nous vous invitons vivement à participer à cette enquête pour faire entendre votre voix selon les modalités prévues dans l’arrêté 2021-942 à savoir lors des permanences à l’hotel de ville (article 4), ou par courriel / courrier (article 6).

Compte-rendu des ateliers maquettes

Contexte

Ce compte-rendu est rédigé par l’Association de Défense et de Protection du Quartier Joliot-Curie. Il retrace les échanges des ateliers de présentation des maquettes organisé par GrandPublic, Seqens, Ville Igny et Eiffage. Entre 20 et 30 personnes étaient présentes à chacun des ateliers.

Retrouvez le programme Hemera. Grâce à la visite virtuelle ...
Photo à titre illustratif uniquement. Ce visuel n’est pas issu des ateliers.

Retour sur les balades…

En introduction des ateliers, une vidéo retraçant les balades urbaines est projetée.

Les premières questions sont posées : nombre d’habitants, conditions de relogement, augmentation des transports en communs. Le projet n’est pas assez avancé pour obtenir des réponses, nous retorque-t-on.

Maquette 3D

La présentation est faite à partir de 3 points-arrêts : 1. Cœur de quartier ; 2. Lisière Ouest ; 3. Lien avec les Ruchères. Les autres points d’arrêts abordés lors des balades n’ont pas eu le temps d’êtres travaillés.

La hauteur des bâtiments restera la même. Les architectes et paysagistes partent donc sur un R+3+attique (étage au sommet d’une construction, plus étroit que l’étage inférieur).

Les participants ont du mal à voir les 650 logements dans les vues présentées.

Un parking public souterrain devrait être construit non loin des Ruchères (sans doute payant). Les places de parking attribuées aux locataires seront payantes, puisque les logements ne peuvent êtres vendus ou loués en incluant systématiquement un parking. L’achat ou la location de parking vient donc en supplément du logement.

Cœur de quartier

Le gymnase sera reconstruit en semi-enterré plus au Sud, face à l’entrée de l’école. Des logements seront construits sur les vestiaires et le local technique. La route reste à iso-dimension. Des places de parking en alternance avec des arbres sont prévues de part et d’autres de la route. Le trottoir est renommé « voie de circulation apaisée » et accueillera piétons, cyclistes, et les nouveaux modes de mobilité urbaine.

L’épineux sujet du dépose minute de l’école reste à l’étude. Un cabinet d’étude s’occupera de l’aménagement de l’entrée de l’école.

Lisière Ouest

Sur la lisère Ouest, des Maisons individuelles sont prévues, 2 scenarios sont présentés :

  • maisons mitoyennes par groupe de 2 mais pose des problématiques d’accessibilité, notamment aux secours
  • maisons accolées aux immeubles, par groupe de 4 avec accès ascenseur collectif

Lien avec les Ruchères

Présentation du parc pris depuis les Ruchères avec transplantation d’arbres existants. Des zones de jeux ou de détente y seront implantées pour les petits, les moyens et les grands. Un sentier permettra de relier le quartier Joliot Curie et les Ruchères.

Le reste

Les études sur les lisières Sud et Est ne sont pas faites.

Prochaines étapes de la consultation

En janvier

  • retour vers les locataires pour le phasage et les relogements
  • retour vers les riverains pour les vues et discuter des cas problématiques.

En février/mars

  • nouveaux ateliers selon l’avancement
  • mise en conformité du PLU (qui concernera aussi un projet aux Sablières et une nouvelle bretelle de la D444)
  • divisions parcellaires (terrains de la commune)
  • démolitions
  • permis de construire

Les organisateurs n’ont pour l’instant pas diffusé le support, ni leur compte-rendu. Si vous étiez présent aux ateliers, et avez une quelconque remarque ou ajout à faire sur ces éléments, s’il-vous-plait contactez nous. Les commentaires sur cet article sont activés (nous nous gardons le droit de les modérer en cas de manque de respect ou manque flagrant de bonne éducation 🙂 ) et notre mail est disponible sur ce site.

Les amis de la vallée de la Bièvre parlent du projet

Dans son journal « le castor » n° 90, l’association des amis de la vallée de la Bièvre, mentionnent les métriques clés du projet.

Article Igny du Castor N°90 des amis de la vallée de la Bièvre

A date de rédaction de l’article, le journal n’est pas pas encore publié sur leur site internet : https://www.bievre.org/ouvrages-publications/le-castor/

De rapides calculs montrent même que ces chiffres sont une limite basse. D’après les chiffres de l’observatoire du territoire, le nombre d’habitants moyen par foyer est de 2,5 à Igny (source : https://www.observatoire-des-territoires.gouv.fr/taille-moyenne-des-menages), soit 650 x 2,5 = 1625 habitants. Sachant que le nombre d’ignyssois du dernier recensement est de 9744 (source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2011101?geo=COM-91312#chiffre-cle-1), on s’approche des 17% de concentration dans ce quartier.

Rencontre du 23 octobre 2021 (annexe Saint Exupéry)

L’association proposait le 23 octobre une rencontre entre locataires, riverains et Ingyssois à l’annexe du gymnase Saint Exupéry.

Cet évènement a connu une participation d’une quarantaine de personnes où chacun a pu exprimer son état d’esprit, ses craintes, ou encore partager son niveau d’information envers le projet.

Un climat d’inquiétude

Les premières paroles des participants font état de leur état d’esprit. « Déboussolant », « Stressant », « Inquiet » sont les qualificatifs les plus fréquemment utilisés. Certains locataires, en premier lieu, sont offusqués par le manque de visibilité sur le départ et les conditions de relogement.

Un relai des éléments d’informations

Les premières questions sur le projet arrivent rapidement et les participants ont alors pu se répondre avec leur niveau d’information respectif. Non les destructions n’auront pas lieu en 2021. Oui, le projet est bien de démolir les 244 logements des bâtiments actuels, et de reconstruire (maximum) 650 logements sur le même espace. Oui, un agrandissement de l’école est prévu dans le cadre (ou en marge) du projet. Les parkings prévus sont 1 place pour les locataires et 2 pour les futurs propriétaires.

Un besoin de réponses plus précises

Finalement au cours des échanges un certain nombre de questions ont été abordées sans pouvoir y donner de réponses. En voici les grandes thématiques :

  • Phasage des travaux
  • Architecture des bâtiments
    • Quels types de logements, et quelles répartition ?
    • Quelle hauteur de bâtiments ?
    • Quelle classe énergétique ?
    • Parkings ?
  • Relogement
    • Combien de déménagements sont prévus ?
    • Est-ce que les charges vont augmenter ?
    • Est-ce que Seqens s’engage à reloger tous les locataires qui le souhaitent sur Igny, même en transition ?
  • Professionnels : que deviendrons les commerçants et les assistantes maternelles concernées par les démolitions ?
  • Environnement du quartier
    • Nappes phréatiques : quels sont les résultats des analyses ? Vont-elles permette la construction des parking en sous-terrain comme envisagé ?
    • Antennes téléphoniques : que vont devenir les antennes actuellement positionnées sur les bâtiments ?
  • Conséquences sur la ville et au delà
    • Ecole, collège et lycée : quelle augmentation d’accueil prévoir pour chacun de ces établissements ?
    • Garde d’enfant : quelles dispositions seront prises pour adapter la capacité de garde à la nouvelle population ?
    • Transports en communs : une augmentation de la fréquence des bus est-elle envisagée ?
    • Circulation : quels aménagements sont prévus ?

Ce n’est qu’un début

L’association doit se faire connaître et faire connaître le projet plus largement sur Igny. Ce projet, dont une conséquence sera d’augmenter d’environ 10% la population d’Igny, a une visibilité trop confidentielle à nos yeux. En complément, nous devons nous positionner comme un relais de la population auprès de Seqens, Eiffage et la Mairie. A ce titre, nous relaierons les questions posées, et restituerons les réponses apportées au cours du temps.

Encore désolés pour les personnes qui n’ont pu se joindre à nous, faute de passe-sanitaire. N’hésitez pas à vous manifester via notre adresse courriel de contact, ou nos réseaux sociaux.

L’Association est intervenue au cours du 1/4 d’heure citoyen du conseil municipal du 7 octobre 2021

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux,
Je prends la parole ce soir devant le Conseil au nom de l’Association de Défense et de Protection du Quartier Joliot Curie. Le projet de requalification urbaine de notre quartier consiste ni plus ni moins en la démolition des 244 logements sociaux existants, pour construire à la place et sur un même espace 650 logements ; c’est-à-dire plus du double !
Après les Ruchères, cela revient donc à concentrer 10% de la population d’Igny dans un même petit quartier. Nous avons donc, avec un groupe de riverains et de locataires, décidé de nous constituer en association afin de protéger notre quartier et surtout ses habitants.
En mars, les locataires ont appris avec violence et mépris que leurs domiciles allaient être détruits, avec très peu d’autres informations. Depuis, les rares que nous recevons de la part de la municipalité et de Seqens sont contradictoires : quand la municipalité nous promet que tous les locataires qui le souhaitent pourront être relogés sur site grâce à une « opération tiroir », le bailleur nous fait comprendre que cette opération peut ne pas avoir lieu, et les relogements sur Igny non plus.
Ce projet, en plus d’être un désastre écologique, plonge les habitants du quartier dans l’angoisse de ne pas savoir ni à quel moment ils vont être sommés de quitter leur domicile, ni pour aller où. Certaines personnes vivent dans ce quartier depuis plusieurs décennies, c’est tout un pan de vie qui s’en ira dans les gravats.
Les riverains sont également très préoccupés de l’ampleur et de la durée des travaux qui se tiendront sous leurs fenêtres. L’ensemble des habitants s’inquiète grandement de l’architecture des nouveaux bâtiments, notamment leur hauteur et leur nombre.
N’ayant à ce jour obtenu aucune information, notre association a saisi le préfet par courrier afin de recueillir l’avis de l’Etat sur ce projet et la réalité de son avancement. C’est également dans cette optique que notre association souhaite qu’une consultation soit organisée par la ville, afin que tous les Ignyssois soient informés et puissent s’exprimer sur ce projet. Ce dernier étant à contre-courant de la transition écologique et du Projet d’Aménagement et de Développement Durable de la ville d’igny et de l’Etat français.
Monsieur Vigouroux, vous qui lors de votre campagne, avez assuré soutenir les associations de sauvegarde du cadre de vie d’Orsay face au projet de bétonisation du centre-ville, et qui tenez tant à l’aspect « village » de la commune d’Igny, pouvez-vous, ce soir, devant ce Conseil, vous engager à organiser une consultation publique, ainsi qu’à nous rencontrer afin de réfléchir ensemble à défendre et protéger au mieux notre ville et vos administrés face à ce projet lourd de conséquences ?

Lucie Le Méné – Présidente

Nous avons d’ores et déjà interpellé le Préfet et le Maire

Parce que le silence est « assourdissant », parce qu’aucune réponse n’a été apportée, les locataires et riverains restent inquiets sur projet #Joliot-Curie.

Et toujours aucune visibilité sur les éventuels prochains ateliers de « concertation ».

Nous avons également transmis nos inquiétudes par courrier à un certain nombre d’acteurs pour les sensibiliser :

– Madame Wargon, Ministre chargée du logement,
– Madame De Montchalin, Ministre de la transformation et de la fonction publiques,
– Madame Atger, Députée de la circonscription de Massy-Palaiseau,
– Monsieur De Lasteyrie, Conseiller régional, Président de la communauté d’agglomération Paris-Saclay, Maire de Palaiseau,
– Monsieur Durovray, Président du Conseil départemental,
– Madame Launay, Conseillère départementale du canton de Palaiseau,
– Monsieur David Ros, Conseiller départemental de l’Essonne.