L’Association est intervenue au cours du 1/4 d’heure citoyen du conseil municipal du 7 octobre 2021

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux,
Je prends la parole ce soir devant le Conseil au nom de l’Association de Défense et de Protection du Quartier Joliot Curie. Le projet de requalification urbaine de notre quartier consiste ni plus ni moins en la démolition des 244 logements sociaux existants, pour construire à la place et sur un même espace 650 logements ; c’est-à-dire plus du double !
Après les Ruchères, cela revient donc à concentrer 10% de la population d’Igny dans un même petit quartier. Nous avons donc, avec un groupe de riverains et de locataires, décidé de nous constituer en association afin de protéger notre quartier et surtout ses habitants.
En mars, les locataires ont appris avec violence et mépris que leurs domiciles allaient être détruits, avec très peu d’autres informations. Depuis, les rares que nous recevons de la part de la municipalité et de Seqens sont contradictoires : quand la municipalité nous promet que tous les locataires qui le souhaitent pourront être relogés sur site grâce à une « opération tiroir », le bailleur nous fait comprendre que cette opération peut ne pas avoir lieu, et les relogements sur Igny non plus.
Ce projet, en plus d’être un désastre écologique, plonge les habitants du quartier dans l’angoisse de ne pas savoir ni à quel moment ils vont être sommés de quitter leur domicile, ni pour aller où. Certaines personnes vivent dans ce quartier depuis plusieurs décennies, c’est tout un pan de vie qui s’en ira dans les gravats.
Les riverains sont également très préoccupés de l’ampleur et de la durée des travaux qui se tiendront sous leurs fenêtres. L’ensemble des habitants s’inquiète grandement de l’architecture des nouveaux bâtiments, notamment leur hauteur et leur nombre.
N’ayant à ce jour obtenu aucune information, notre association a saisi le préfet par courrier afin de recueillir l’avis de l’Etat sur ce projet et la réalité de son avancement. C’est également dans cette optique que notre association souhaite qu’une consultation soit organisée par la ville, afin que tous les Ignyssois soient informés et puissent s’exprimer sur ce projet. Ce dernier étant à contre-courant de la transition écologique et du Projet d’Aménagement et de Développement Durable de la ville d’igny et de l’Etat français.
Monsieur Vigouroux, vous qui lors de votre campagne, avez assuré soutenir les associations de sauvegarde du cadre de vie d’Orsay face au projet de bétonisation du centre-ville, et qui tenez tant à l’aspect « village » de la commune d’Igny, pouvez-vous, ce soir, devant ce Conseil, vous engager à organiser une consultation publique, ainsi qu’à nous rencontrer afin de réfléchir ensemble à défendre et protéger au mieux notre ville et vos administrés face à ce projet lourd de conséquences ?

Lucie Le Méné – Présidente

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.